• concert.jpg  
  • dini.jpg  
  • foule-en-delire.jpg  
  • parc-expo.jpg  
  • paysage-beaujolais.jpg  
  • photo02.jpg  
  • pont-beauregard.jpg  
Vous êtes ici : Accueil Développement
durable
Plan environnement Déchets verts : interdiction et alternatives
Imprimer

Déchets verts : interdiction et alternatives

iStock_000043824902_MediumDéveloppement durable et cadre de vie 3

Outre les nuisances pour le voisinage et les risques d'incendie le brulage des déchets verts libère dans l'atmosphère des polluants toxiques et des particules fines.


Les déchets dits verts (feuilles mortes, déchets d'entretien de massifs, éléments notamment issus de la tonte des pelouses, de la taille des haies et d'arbustes, d'élagages, de débroussaillement et autres végétaux issus des parcs et jardins) constituent des déchets quel qu'en soit le mode d'élimination ou de valorisation. S'ils sont produits par des ménages, ces déchets constituent des déchets ménagers. Leur brûlage à l'air libre est un mode d'élimination qui est interdit par l'article 84 du Règlement sanitaire départemental du Rhône. En cas de non-respect, une contravention de 450 € peut être appliquée pour un particulier (article 131-13 du code pénal).

Solutions alternatives
- La déchetterie de l'Agglomération Villefranche-Beaujolais-Saône accepte les déchets verts.
- Le compostage constitue une alternative au brulage des déchets verts. Tonte de pelouse et feuillages peuvent être mélangés avec les restes de repas et épluchures de légumes, pour se transformer en amendement de qualité pour les plantes.
- Le broyage et le paillage permettent la réutilisation de ces déchets. Petits et gros branchages broyés constituent un excellent paillis pour le jardin et le potager. Le paillage conserve l'humidité des sols et évite la pousse des mauvaises herbes. La tonte mulching, quant à elle, permet de laisser l'herbe finement coupée sur place.

Arrêté municipal

 

 


logo-aj2l Conception réalisation AJ2L-Informatique 2013 ©