• concert.jpg  
  • dini.jpg  
  • foule-en-delire.jpg  
  • parc-expo.jpg  
  • paysage-beaujolais.jpg  
  • photo02.jpg  
  • pont-beauregard.jpg  
Vous êtes ici : Accueil Développement
durable
Plan environnement Plan climat (PCAET)
Imprimer

Plan climat (PCAET)

copyryght20krabata_fotolia_com20SmallAgenda 21 2


Lors de l'adoption du Plan Environnement en mars 2009, le conseil municipal de Villefranche a validé l'engagement de notre territoire communal dans la mise en œuvre d'un Plan Climat Air Energie Territorial, dit PCAET.

Lien site Agglo

Dans le contexte actuel de modifications de nos conditions climatiques moyennes, il s'agit en fait pour notre collectivité de formaliser par cette démarche la stratégie d'action des acteurs de notre territoire pour le climat et de progressivement réussir à intégrer la question climat / énergie dans l'ensemble des décisions municipales.


Rappelons en effet que le changement climatique engendré principalement par les combustions de ressources fossiles s'est déjà manifesté par un réchauffement de 1°Cen moyenne en France sur le XXèmesiècle. Le constat est que, dorénavant, des changements climatiques sont en marche et ne pourront plus être intégralement évités.


C'est dans ce contexte qu'ont été décidés plusieurs niveaux d'engagements.


Les objectifs européens : les 3 fois 20 pour 2020. L'objectif est de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre (GES), d'améliorer de 20 % l'efficacité énergétique et de porter à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d'énergie.


Le facteur 4 pourla Franceà l'horizon 2050. Afin de contribuer à la stabilisation du climat à une hausse des températures contenue à2°Cpar rapport à la période préindustrielle,la Frances'est fixé comme objectif national de diviser par 4 ses émissions de GES (sur base 1990) d'ici 2050, objectif inscrit dans la loi française en juillet 2005.


Or en tant qu'acteur de la politique locale, les collectivités contribuent directement pour environ 12 % des émissions nationales de GES. Mais, à travers leurs politiques d'aménagement du territoire et d'urbanisme, d'habitat, de transport, d'approvisionnement énergétique du territoire,… elles agissent indirectement sur plus de 50 % des émissions.


Réussir la lutte contre le changement climatique nécessite donc l'implication et la mise en mouvement de tous les acteurs ; de la plus petite collectivité aux diverses instances de l'Etat, des différents services administratifs à chaque acteur social ou associatif, de chaque entreprise à chaque citoyen. La lutte contre le changement climatique doit émerger d'un processus collectif orchestré au niveau local. C'est la vocation d'un Plan Climat-Energie Territorial.


Il s'agit également pour chaque citoyen de comprendre que ses choix en mode de chauffage, la qualité thermique de son logement, les moyens de transport qu'il utilise, ses pratiques alimentaires et de consommation courante s'avèrent décisifs dans l'atteinte de ces objectifs.


La finalité du PCET est la lutte contre le changement climatique tant dans son volet atténuation, c'est-à-dire la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des consommations d'énergie, l'utilisation de ressources renouvelables, que dans son volet adaptation aux conséquences des changements attendus, en réduisant la vulnérabilité du territoire et en l'adaptant à l'évolution du climat par une acceptation de conditions de vie différentes et la mise en place d'une gestion des risques.


Le Plan Climat-Energie Territorial donnera alors lieu à :

  • un diagnostic des émissions de gaz à effet de serre et des consommations d'énergie,
  • un plan de communication, d'information et de participation,
  • une charte d'objectifs stratégiques et opérationnels,
  • un plan d'actions court, moyen et long terme, co-élaboré avec les acteurs du territoire,
  • un dispositif de suivi du plan d'action et d'évaluation des résultats.

Pour ce projet,la Villede Villefranche est accompagnée par l'association Hespul, également animatrice du point info-énergie sur notre territoire.

Concrètement, ce plan permettra d'intervenir sur plusieurs niveaux d'actions tels que détaillés dans le schéma ci-dessous.



plan1




Les démarches permettant d'aboutir à la rédaction de ce Plan sont en cours au sein des services municipaux. Les administrations locales seront également impliquées dans la définition d'actions pour notre territoire et la CAVIL développe également son PCET pour que tous les acteurs de notre agglomération puisse participer à cette démarche collective de lutte contre les changements climatiques.

logo_envienvi00









Le « Profil Climat » de notre territoire, 1ère étape de ce Plan Climat Énergie Territorial

Quelle est notre consommation d'énergie ? Quels sont nos rejets dans l'atmosphère ? Les réponses sont fournies par ce « Profil Climat » de notre territoire.

Revue de détail.

Finalités

  • Identifier les secteurs les plus émetteurs de gaz à effet de serre.
  • Fixer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • Donner des pistes de réflexion pour atteindre ces objectifs.
  • Sensibiliser et responsabiliser les acteurs du territoire (élus, entreprises, habitants, etc.).

Notre consommation d'énergie


Sur le territoire de Villefranche, les hommes et leurs activités consomment annuellement 108 ktep* toutes sources d'énergie (gaz, électricité, produits pétroliers, réseau de chaleur, bois) et secteurs confondus (industrie, tertiaire, résidentiel, transport).

97 % de l'énergie consommée sur la commune est d'origine non-renouvelable et 3 % de l'énergie est produite localement à partir de la valorisation des déchets. Le territoire est donc très sensible au contexte énergétique général.

Pour tout le territoire de la ville, les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) – consommations énergétiques, plus celles dues aux rejets non-énergétiques (incinération, par exemple) – sont estimées à 251 kteqCO2**.

La répartition des secteurs émetteurs de gaz à effet de serre est donc différente de la répartition par consommation d'énergie. Le transport, à l'origine de 10 % des consommations d'énergie, est responsable de 15 % des émissions de gaz à effet de serre car les produits pétroliers sont très émetteurs de CO2.

Le secteur du résidentiel consommant 23 % de l'énergie est à l'origine de presque 1/3 des émissions de gaz à effet de serre car les émissions non-énergétiques induites par la gestion des déchets sont très importantes.

Les émissions de Gaz à effet de serre


Les émissions de GES d'un Caladois sont de 7,34 teqCO2, inférieures à la moyenne nationale et régionale qui est de 8 teqCO2. Mais, elles sont supérieures aux objectifs Facteur 4 (2 teqCO2) que la France s'est engagée à atteindre d'ici 2050.

La politique locale de diminution des émissions de gaz devra prendre en compte la spécificité du contexte énergétique de Villefranche qui est très liée à la typologie urbaine du territoire : trois secteurs émetteurs (industrie, résidentiel, tertiaire) et un secteur transport comparativement peu émetteur.

La 2e phase du Plan Climat consiste maintenant en une concertation entre tous les acteurs du territoire. Des groupes de travail vont s'attacher à définir collectivement des actions destinées à réduire nos émissions de GES.

* ktep = kilotonne équivalent pétrole, unité d'énergie qui correspond au pouvoir calorifique d'une tonne de pétrole.

** kteqCO2 = kilotonne d'équivalent dioxyde de carbone

 

 


logo-aj2l Conception réalisation AJ2L-Informatique 2013 ©